Vous aviez certainement déjà entendu parler du pont ferroviaire qui ne signifie rien d’autre chose qu’un pont construit pour supporter une ligne de chemin de fer et permettre le passage de trains. Cet article doit devoir analyser ce que nous entendons par pont ferroviaire et ses composantes. En lisant cet article, vous allez également connaitre les différents grands ponts ferroviaires qui existent dans le monde et dans différents pays. Ici peut-être vous trouverez la chance de savoir comme les ponts se construisent.

vue de pont la nuit D’abord il faut comprendre que depuis la nuit des temps les hommes ont toujours cherché par voies et moyens comment rendre les choses faciles. Et sur ce point, ils ont eu a trouvé comment créer des passages pour franchir des obstacles naturels variés comme les rivières, les ruisseaux ou encore les fossés. Pour cette raison, ils ont bien jugé de se construire des ponts en bois, en pierre ou en béton pour faciliter la traversée. Pour le cas qui concerne le pont ferroviaire, vous allez vite comprendre que dans la plupart de cas, il est construit pour d’abord éviter les accidents, les embouteillages. Car si un chemin de fer est construit en pleine ville, comprenez comment cela pourra créer des problèmes. Une fois l’on parvient à créer un pont pour une voie ferrière, le train aura la facilité de faire son chemin sans arrêt et sans obstacle. Nous vous conseillons également de jeter un coup d’oeil sur ce site casinolariviera.net qui vous offre les meilleurs bonus du moment.

Les différentes étapes de la construction du pont

Première étape : les fondations

Comme vous le savez, la fondation sert de base au futur ouvrage et ne doit donc pas être sous-estimée. Les fondations ont plus en effet une fonction de répartir les diverses charges du pont (masse, poids, surcharge, forces..) de façon efficace et cela selon la nature du terrain accueillant la structure. Pour ce faire, les caractérisques de l’environnement orienteront les décisions techniques et le processus à mettre en place. Les fondations peuvent être de deux types :

  • Les fondations superficielles : ici il s’agit de pont dont le niveau est proche de celui du terrain car dans ce cas les ouvrages sont soumis à des contraintes réduites par rapport à la prise au vent et à leur pesanteur. C’est pourquoi il est conseillé que les roches qui supportent l’ouvrage soient saines, non décomposées et peu fissurées.
  • Les fondations profondes : ce type de fondation est plus adaptée par rapport aux ponts de grandes hauteurs. Dans ce cas, le sol doit pouvoir révéler une couche plus résistante en profondeur. Lors de la construction, on rencontre 3 situations qui peuvent générer 3 genres de fondation :
  1. Le sol appelé « bon » lorsqu’il est possible de poser les fondations directement sur un sol stable ; dans ce cas on parle de fondation semelle.
  2. Le sol appelé « mauvais puis bon », nécessite, lui la pose de quatre pieux dans le sol instable jusqu’à atteindre le bon sol.
  3. Le sol appelé « instable » lorsque le terrain ne propose pas de bon sol il n’y a pas d’autre choix que d’installer de nombreux pieux qui permettront une bonne résistance même en cas de compression importante.

Deuxième étape : La réalisation des appuis

2eme etapeCe que vous devez savoir est que quel que soit le nombre d’appuis (culées et piles) qu’un pont en aura besoin, elles seront toujours toute montées de façon simultanée de part et d’autre des rives. Dans la plupart de cas celui-ci est construit en béton, ces appuis sont soit coulés en place, soit préfabriqués en usine puis amener au niveau du site pour l’assemblage. Je crois cela sera pour votre propre bien de pouvoir visiter le casino en ligne pour votre distraction.

Troisième étape : l’assemblage et le lançage du tablier

3 eme etapeCompte tenu du poids final de l’ouvrage et de la distance plus au moins grande entre chaque pilier et en ajoutant l’objectif final de la structure, il n’est souvent pas envisageable d’utiliser le béton pour la confection du tablier qui, sur des grandes distances peut s’affaisser et même s’écrouler sous son poids propre et celui du trafic. Pour cette raison, vous allez constater qu’on utilise ce dernier temps des éléments de poutres métalliques de poutres métalliques que l’on assemble entre eux pour former la structure du tablier.