Quand vous pensez au pont l’idée qui vous vient en tête est surement de savoir si celui-ci est résistant. Cet article va plus focaliser sur les différents matériaux qu’il faut prendre en considération pour rendre ce pont résistant. Pour enfin réaliser ces exploits qui va en l’encontre de la loi physique, les hommes se sont démenés pour afin produire un travail rentable qui serait en mesure de relier 2 places ou 2 villes différentes. Il y a plusieurs matériaux qui peuvent être utilisés pour la construction des ponts. Mais les plus courant sont certainement l’acier et le béton.

L’acier

acierC’est un matériel qui provient d’un alliage entre 2 éléments notamment le fer qui est l’un des métaux les plus solide sur terre et aussi le carbone également très répandu dans l’environnement. Le choix de l’acier est certainement à cause de sa résistance lorsqu’il est soumis à des effets de tractions. Il est aussi choisi à cause de sa durabilité car il peut faire face à la rouille et à la corrosion lorsqu’il est combiné à un faible pourcentage de chrome et là on parle plus d’acier inoxydable. On peut utiliser ce matériau dans diverses parties de la construction, le tablier, l’ancrage, les voussoirs, les haubans et toutes autres pièces devant supporter des grands efforts.

Le point faible de l’acier est notamment la prédisposition à la fatigue lorsqu’il est soumis à de lourds efforts sur une période étendue aussi sa fragilité faces à des faible températures. Mais avec l’évolution de la technologie, il existe aujourd’hui des différents traitements afin que ce matériau fasse face aux contraintes physiques et environnementales qui lui seront imposées. Il s’agit bien ici de la galvanisation ou l’on enrobe l’acier avec une cire pétrolière.

Le béton

Celui-ci constitue le 2e matériau le plus utilisé dans la construction d’ouvrages tels que les ponts. Le béton est plus constitué de ciment qui a été mis au point par Aspdin depuis 1824 et est composé d’une association de roches. Il y a également des silicates de calcium, du sulfate de calcium, du calcaire. Souvent ces roches sont cuites dans des fours à une température de 1450o C et sont ensuite coupées par l’eau pour former le mélange que l’on connait. Ce qui fait que ce béton devient solide est le fait de le faire passer sous différents états (de plastique à fluide) dans le but de le couler dans des moules puis de le laisser sécher pour afin qu’il devienne à l’état solide. C’est alors que vous pouvez le donner toutes les formes possibles selon les besoins de l’ouvrage. On retiendra aussi que sa force provient de sa longévité car il dispose d’une durée de vie pouvant aller jusqu’à 100 ans.